Retour sur l’Ode à l’arbre, un évènement labellisé Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022

Retour sur l’Ode à l’arbre, un évènement labellisé Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022

28/07/2022 Environnement et Paysage

Cet événement gratuit proposé le 18 juin 2022 s’est articulé autour de trois temps forts et de trois lieux grenoblois : une rencontre avec un artiste plasticien à la Plateforme, un atelier de dessin au Jardin des plantes et le spectacle Racine(s) au Parc Paul Mistral. Porté par le CAUE de l’Isère et soutenu par l’Union Régionale des CAUE, il s’inscrit dans le volet artistique du programme Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022 qui rassemble sur le territoire plus de 300 événements durant toute l’année.


Rencontre avec l'artiste plasticien Yann Bagot à la Plateforme

Yann Bagot est un jeune artiste français finaliste du Prix David-Weill de l’Académie des Beaux-Arts en 2012, 2021 et 2022. L’encre de Chine, l’eau, le sel et les interactions de ces trois éléments sur le papier sont au cœur de son œuvre. L’artiste dessine à partir d’expériences in situ au contact de la nature, il cherche saisir la présence des arbres qui l’entourent, à se relier à l’altérité végétale, à l’affût de la  singularité de chaque instant, de chaque lieu. Parallèlement à ses créations, il participe au sein du collectif d’artistes Ensaders à des performances et des expositions, et il conduit des ateliers de dessin. La rencontre avec Yann Bagot a été proposée par Elisabeth Chambon, conservateur en chef du patrimoine honoraire. Avant d’exposer son travail et d’échanger avec le public réuni à la Plateforme, l’artiste a été accueilli par la Présidente du CAUE de l’Isère Christelle Grangeot et par l’Adjoint à la Ville de Grenoble Gilles Namur. 


Dessiner parmi les arbres au Jardin des Plantes de Grenoble

Une vingtaine de participants se sont inscrits à cet atelier en plein air. Assis dans l’herbe, munis de papier, d’encre de Chine et d’outils végétaux, baguettes ou feuilles, ils ont choisi un arbre parmi les beaux spécimens du Jardin des Plantes, et se sont lancés dans un dessin d’observation très singulier. Une expérience riche en émotions et en sensations puisqu’Il ne s’agissait pas de reproduire l’arbre aussi fidèlement que possible mais bien plutôt, à l’invitation de l’artiste Yann Bagot, de le ressentir, de se relier à lui et de l’explorer par le regard et le tracé. 


Racine(s), une pièce poétique entre ciel et terre 

Côté parc Paul Mistral, un grand frêne occupe le centre d’un bosquet. C’est l’arbre choisi pour être l’essence et le décor de sa pièce Racine(s), réinventée à chacune de ses interprétations par le dramaturge et metteur en scène Jean-Jacques Minazio. Dans les ramures et à la corde lisse, Inbal Ben Haim, artiste associée au CCN2, Centre Chorégraphique National de Grenoble. Pour l’accompagner, la musique originale du compositeur et interprète David Amar, soutenus par un chœur de chants et de textes enregistrés en plusieurs langues. Des sacs de toile de jute remplis de terre, s’ouvrant et déversant leur contenu au fil de l’histoire, constituent les seuls accessoires de la pièce. Entre la cordiste et le musicien se jouent tous les tableaux de l’exode, du déracinement, de la terre que l’on quitte et de celle que l’on choisit. Un moment suspendu et hors du temps pour les cent vingt spectateurs de ce poème visuel et sonore présenté par la Compagnie l’Attraction.

Article : Marie-Cécile Myard

Retour

devenez
adhérent !

J’adhère

restez
informé !

Je m’inscris